Le Parc Naturel Régional du Morvan

Si les parcs Na­tio­naux dé­li­mi­tent des lieux sau­va­ges riches en fau­ne et en flo­re afin de les pré­ser­ver des dé­gra­da­tions cau­sées par l'hom­me, les parcs Ré­gio­naux ont pour vo­ca­tion in­ver­se de fa­ci­li­ter le con­tact de l'hom­me avec une ré­gion et sa na­tu­re.

C'est dans cet esprit qu'a été créé en 1970 le Parc Naturel Régional du Morvan. Ses limites ont été légèrement modifiées depuis sa création par adhésion de nouvelles communes (initialement Lormes n'en faisait pas partie). Il couvre une superficie de près de 200.000 ha et s'étend d'Avallon au nord au Mont Beuvray au sud et de Vézelay à l'ouest à Précy sous Thil à l'est, épousant ainsi à peu près les limites du Morvan "géographique". Il comprend 117 communes adhérentes et est entouré de cinq "villes partenaires" (Arnay le Duc, Autun, Châtillon en Bazois, Corbigny, Saint Brancher) qui en sont les accès "naturels" et sont étroitement associées à son développement.

Une char­te, ap­prou­vée par le Con­seil Ré­gio­nal de Bour­go­gne, permet de co­or­don­ner les ac­tions des com­munes. Le but du Parc est de sauvegarder le patrimoine morvandiau tout en permettant un développement harmonieux de la région ("...protéger l'espace naturel, y insérer les conditions de la vie moderne, dans un esprit d'ouverture et de partage" - Préambule de la charte de 1996). Une structure d'accueil, la "Maison du Parc", a été ouverte à Saint Brisson. Un des axes privilégiés d'action est le développement et l'encadrement du tourisme.

Pour les visiteurs, l'entrée dans le Parc est matérialisée par une signalisation routière particulière. Des "écomusées", les "Maisons", sont consacrés chacun à un thème. Des présentations audiovisuelles, des maquettes et des documents, permettent de sensibiliser les touristes ou les groupes scolaires à des aspects spécifiques de la nature ou de l'histoire du Morvan. C'est tout d'abord la "Maison Centre" à Saint Brisson qui est entourée d'un arboretum et héberge le Musée de la Résistance en Morvan. Réparties en différents points du Parc viennent s'ajouter les Maisons Vauban, du Seigle, des Galvachers, de l'Elevage et du Charolais, des Hommes et des Paysages, du Patrimoine Oral, des Enfants de l'Assistance Publique et des Nourrices.

Des sen­tiers ba­li­sés ont été créés (à Lor­mes, le point de dé­part est le cam­ping mu­ni­ci­pal). Les sites na­tu­rels ca­rac­té­ris­ti­ques com­me les lacs, le "Saut de Gouloux" (où fut tournée une scène du film "Les vétos"), sur le Caillot affluent de la Cure, ou le Rocher de la Pérouse, près de Quarré les Tombes, ont été aménagés avec des places de stationnement et des lieux de pique-nique. Des enclos permettent de découvrir la faune, celui de la Forêt de Breuil-Chenue accueille un groupe de chevreuils.

Enfin, la "marque du Parc" (inspirée d'une monnaie gauloise), qui figure en tête de cet écran, peut être décernée comme label à des produits ou des services assurant la promotion de Morvan.


contact